mardi 20 septembre 2016

(Crochet) Le LOUP qui... - TUTORIEL GRATUIT-


Vous qui avez des enfants, vous connaissez sans doute LOUP, héros d'une série d'albums jeunesse, écrit par Orianne Lallemand et illustré par Eléonore Thuillier. Ce LOUP est devenu le fan numéro 1 des enseignants et par la-même des petits écoliers. Un groupe sur Facebook lui est même dédié. 
Et d'ailleurs, des enseignantes j'en connais deux! La première, une maîtresse de gommettes qui enseigne en maternelles, et la deuxième, passionnée par son travail, s'est spécialisée auprès d'enfants autistes ♥
C'est pour faire plaisir à Paska, maîtresse en Maternelles que j'ai voulu lui crocheter un petit LOUP-PORTE-CLES, à emmener partout, parce que c'est sa mascotte! D'ailleurs vous pouvez aller voir son blog, vous y trouverez plein de petits LOUPS, sa copine LOUVE, et leurs belles garde-robes!
Et puis mon petit paquet a quitté la Roumanie, il est bien arrivé à Roissy, puis s'est évaporé... disparu le LOUP dans la nature. Aucune trace de la Poste française. Ce premier loup crocheté en free-style, sans aucun patron, je l'ai appelé, Le LOUP QUI VOULAIT VOIR LE MONDE.
Le voici: 

Il fallait que j'en refasse un, mais cette fois-ci, j'allais rédiger un tutoriel, car deux autres amies en voulaient un aussi, parmi elles, ma deuxième amie enseignante. En échange je leur ai demandé de m'envoyer des friandises typiques de leurs régions.





Pour accéder au TUTORIEL GRATUIT , cliquez sur l'image ci dessous☺

 Le Loup (crochet)


jeudi 8 septembre 2016

Un snood tout doux, tout chaud pour l'hiver?

Certes, l'hiver n'est pas encore là, même qu'on n'y pense même pas tellement il fait chaud ces derniers jours... Pourtant...
C'est pour bientôt :D
Pourquoi ce large sourire? Parce que nous allons bientôt nous remettre au tricot!!! Youpiiii! Re- :D
Au printemps dernier, mon petit groupe de copines et moi nous étions lancé ce défi : UN SNOOD. J'avais choisi la version tricotée parce que ce modèle m'avait énormément plu.
Voici  le TUTO de Lacey Lee traduit  en français par Laudemoizelle
UN SNOOD A TORSADES HORIZONTALES
Un grand merci pour ce partage !

Et dont voici ma version, qui est partie par la poste et a rejoint Aurélie de la page Facebook  L'oiseau au royaume de Siam


mardi 8 mars 2016

Kokeshi


Merci Kat (du blog Katpristi) de m'avoir donné envie d'en faire une (enfin trois, car forcément mes filles ont voulu la leur aussi!)
Le lien vers le tutoriel: 
En espagnol: http://www.artedetei.com/2013/02/kokeshi-amigurumi.html
En anglaishttp://www.artedetei.com/2013/02/pink-kokeshi-amigurumi.html


C'est l'heure de la pause non?




OK! j'arrête de vous faire saliver et je vous donne les recettes:
La pâte à choux inratable (vraiment inratable!)


La crème pâtissière inratable (trop facile même!)



et pour le nappage: du chocolat noir, du beurre et du sucre.

Bon appétit!

Bandeau DIY

Et si vous faisiez le vôtre?

tresse à 4 brins

tresse à 3 brins


Matériel: (pour un tour de tête de 53-54 cm)
- 1 mètre pour chaque couleur
- de l'élastique noir assez fin
- du ruban noir (10 cm)
- de la colle en pistolet


Des marionnettes pour l'atelier de l'école (recyclage)

Ce fut une demande de la part de la maîtresse qui voulait faire jouer aux enfants les personnages de contes bien connus. 
Elle m'a donc proposé LE PETIT CHAPERON ROUGE (la maman du petit chaperon rouge n'est pas photographiée car faite après)

et L'OURS TROMPE PAR LE RENARD (conte folklorique roumain)

Pour les réaliser; j'ai utilisé le patron de ce site Kiss a frog

et du tissu recyclé (sauf pour le petit chaperon rouge et le renard!) qui se trouve être des pantalons usés de mon mari :))


Le petit nœud rose de la mère-grand s'attache aussi sur la tête du renard.


Et pour la petite histoire, voici le conte en question :

 L'ours et le renard, 
conte folklorique roumain.
Il était une fois un renard rusé, comme tous les renards. Il avait chassé toute la nuit dans la forêt pour trouver quelque chose à manger. Mais il n’avait rien attrapé.

Alors, au matin, il alla sur le chemin qui menait au village. Soudain, il sentit une odeur appétissante: une charrette de poissons approchait.
« Voilà le repas que j’attendais! pensa le renard. Je vais faire semblant d’être mort au milieu du chemin! »
Le conducteur, voyant l’animal étendu au milieu de la route, arrêta ses bœufs.
– Que fait ici ce pauvre renard? se demanda-t-il.
Il descendit de la charrette, ramassa le renard et le jeta au milieu des poissons.
« Cette fourrure fera un beau manteau pour ma femme, se dit-il. »
En repartant, un cahot fit tomber du poisson.
Alors, le renard sauta de la charrette, ramassa les poissons et s’enfuit.
Il mangeait devant son terrier lorsqu’un ours arriva.
– Bon appétit mon ami ! dit l’ours. Peux-tu me donner un poisson? Je suis affamé!
– Non! répondit le renard. C’est à moi! Si tu as faim, va au lac, il est plein de poissons.
Mais comment faire pour les attraper? demanda l’ours.
– C’est simple! Plonge ta queue dans l’eau, attends jusqu’à l’aube.
Au matin, tu auras attrapé beaucoup de poissons.
L’ours suivit les conseils du renard. Mais, dans la nuit, un vent très froid souffla.
L’eau du lac commença à geler et la queue de l’ours fut prise dans la glace. L’ours souffrait tant du froid qu’il voulut s’en aller. Pour se libérer de la glace, il tira sur sa queue de toutes ses forces.
Alors, le malheureux ours se retrouva sans queue et sans poissons! En colère contre le renard, il alla lui demander des explications.
– Que t’arrive-t-il mon ami? ricana le renard, blotti dans son terrier.
– J’ai perdu ma queue à cause de toi, grogna l’ours.
– Est-ce ma faute si les poissons ont mangé ta queue? se moqua le renard.
L’ours, furieux, se précipita sur le renard et essaya de le faire sortir de son terrier. Mais n’y parvint pas.
Alors, penaud, l’ours s’enfuit vers la forêt. Il avait perdu sa queue, il n’avait pas attrapé de poissons et n’avait même pas réussi à punir ce maudit renard.